vendredi 22 janvier 2016

Un invité à nu sur le blog

Il y a quelques temps, j'ai fait connaissance d'un romancier. Je lui ai demandé de m'écrire un texte (et oui rien qu'à moi!). Nous avons poursuivi nos échanges, qui sont devenus de plus en plus coquins. Nous parlons de nos vies sexuelles, de nos passions érotiques, nous échangeons des photos. Tout cela est très excitant.

C'est un homme joueur, et un un jour, il m'a proposé un défi : publier sur le blog de jolies photos de lui, nu, et à visage découvert, juste pour mes lecteurs et lectrices. Je ne vous cache pas ma joie de relever ce challenge. Le voici donc, offert à vous, à vos yeux : Xavier Deutsch.
Qu'en pensez-vous? A vous de relever le défi en élisant votre photo préférée. (Personnellement, j'ai un faible pour la 3)

NU 1

NU 2

NU 3

NU 4

Xavier vous propose même de prendre la pose de votre choix puis de m'envoyer la photo afin que je la publie. Alors n'hésitez pas à lui laisser un commentaire sous cet article, cela peut être vraiment amusant, vous ne croyez pas?

Enfin sachez que lorsque vous laissez un commentaire vous avez la possibilité de le publier sous votre propre identité, sous le nom de votre blog/site pour ceux qui en possède ou bien choisir de rester anonyme. On attend vos commentaires avec impatience!





mardi 3 novembre 2015

Exhib' sur la plage

Exhibition

Ce dimanche matin au vu de la belle journée qui s’annonçait, nous avons décidé, un peu au pied levé, de passer la journée sur la plage près de chez nous.

Cette journée de printemps avait des airs d’été, avec son thermomètre à 27°C et l’océan lumineux était magnifique. Du coup, j’ai dégainé l’appareil photo pour figer ce beau paysage du haut de la dune. Alors que je dirigeais mon objectif sur la gauche, je sursautais presque, en apercevant un homme dans mon viseur. Je ne l’avais pas entendu. Depuis quand me suivait-il ? Les quelques secondes de trouble passées, je cadre à nouveau en prenant soin de mettre l’homme hors champ et prends ma photo. Puis je rejoins en bas de la dune, Mr X qui m’attendait.

Nous étions installés depuis seulement quelques minutes que déjà Mr X remarqua le drôle de manège d’un homme sur la plage, celui-là même qui m’avait surprise en arrivant. Affublé d’un sac à dos, une boîte dans les mains, il arpentait la plage. Il semblait chercher quelque chose dans le sable. Parfois il poussait du bout du pied un quelconque objet, d’autre fois il se baissait, ramassait quelque chose et le glissait dans sa boîte. Mais surtout il ne cessait de jeter des coups d’œil dans ma direction. D'abord furtivement puis ses regards se sont fait de moins en moins discrets, voir insistants.
Peut-être devrais-je préciser à ce stade de l’histoire que nous sommes sur une plage naturiste et que je suis donc complètement nue. Étrangement mon voyeur semble trouver un nombre incalculable de trésors juste devant nous ! Quel hasard !

Mr X m’encourage à jouer avec lui et je sais que je vais adorer ! Allongée sur le dos, je remonte les genoux et écarte bien les jambes. Mon voyeur lance des regards incessants en poursuivant ses va et vient devant nous. Je le regarde en ouvrant et fermant mes jambes. Ses allées et venues deviennent de plus en plus courtes. Puis je m’allonge, ferme les yeux et laisse le soleil me chauffer un peu. Une légère brise marine me caresse le corps. Je la sens chatouiller mes lèvres bien serrées contenant ma mouille prête à s’échapper. J’affectionne ce doux état d’excitation.

C’est désormais Mr X qui me renseigne sur le manège de mon voyeur qui ne cesse de se déplacer en tous sens. Parfois il se rapproche un peu puis s’éloigne. Cela m’amuse et m’excite tout à la fois. J’essaie de deviner ce qu’il peut imaginer. Ira-t-il se branler dans les dunes en se remémorant mon entre-jambe ou bien osera-t-il enfin s’allonger sur la plage en face de nous et continuer à me mâter tranquillement ?

Il est temps de me retourner et de présenter mes fesses à la vue de mon voyeur toujours pas rassasié, bien que ce jeu dure depuis un bon moment. Je n’oublie pas de maintenir mes jambes ouvertes. Mr X m’avertit que mon voyeur s’est finalement assis sur un bout de bois échoué à une vingtaine de mètres devant nous. Puis il quitte son pantalon et s’allonge en ayant pris soin de placer devant lui son sac à dos, formant ainsi avec le morceau de bois une petite fente juste pour m’observer. Je me relève sur mes coudes pour découvrir cela par moi-même. Effectivement il me dissimule son visage et le haut de son corps. L’orientation de sa casquette m’indique que sa tête est tournée dans ma direction. Par contre, si je ne vois pas son visage, j’ai tout le loisir de pouvoir admirer sa queue qu’il ne dissimule absolument pas. Je la détaille un instant, puis m’allonge à nouveau. Si j’aime me montrer, m’exhiber, regarder les hommes m’excite moins.

plage nudiste
Avec Mr X, nous décidons d’aller nous tremper les pieds dans l’eau, l’occasion d’en montrer un peu plus à mon voyeur. Voilà que je passe quelques mètres devant lui, en l’ignorant. Nous trempons nos pieds dans l’eau encore un peu fraîche pour un bain intégral. Pendant que nous marchons dans l’eau, je jette quelques coups d’œil rapides à mon voyeur qui ne me quitte pas des yeux.

Il est maintenant temps de retourner à nos serviettes. Nous filons tout droit de manière à passer seulement 2 mètres devant mon voyeur. Mr X me glisse « tu regardes, hein ? » Bien sûr que je vais regarder ! Et une fois arrivée à sa hauteur, je tourne brusquement ma tête  sur la gauche. Mon voyeur qui n’attendait que cela écarte bien grand ses jambes pour me montrer le spectacle de sa queue au repos. Je souris et poursuis mon chemin.


Il est désormais temps de partir. Ce petit jeu a tout de même duré près de 3 heures. Je remets ma petite jupe et mon haut noir sur mon corps nu et nous remontons non sans difficultés, la dune escarpée. Après avoir lézardé au soleil, l’effort est violent. Nous faisons une petite pose en haut de la dune, l’occasion pour Mr X d’attraper l’appareil photo et de faire quelques clichés de moi. Je me dénude petit à petit, pour finalement me rhabiller. Puis nous reprenons le chemin vers la voiture. Je me retourne vers Mr X et j’aperçois un second voyeur, un peu sur notre droite qui a probablement dû assister à la séance photo...

mercredi 28 mars 2012

Quand la soumise domine


domination féminine

D’ordinaire, j’aime bien endosser le rôle de la soumise car je prends un réel plaisir à me laisser diriger. Mais, hier soir, j’ai revêtu mon costume de dominatrice comme cela m’arrive parfois lorsque je suis « au dessus ».

Nous avons débuté par des caresses, moi sur le dos, MrX allongé sur le côté contre moi. Alors que MrX me prodiguait des caresses sur les seins, le ventre ou les cuisses, je me masturbais tout en laissant mon esprit vagabondé dans des fantasmes où plusieurs corps se mêlent. Vint alors la jouissance, qui me cambra et me laissa comblée.

Puis MrX m’a dit « tu viens ». Je l’ai donc chevauché, dans la position d’Andromaque. Je me suis d’abord allongée sur lui pour échanger des baisers et des caresses. J’imprimais avec mon bassin un rythme lent et doux. MrX m’a alors attrapé les seins, les pinçant un peu. Ce geste a eu l’effet d’une décharge électrique réveillant en moi mon côté sauvage.

Je me suis alors mise à le mordiller sur le torse, et à accélérer la cadence. Je lui ai attrapé les cheveux, puis je l’ai frappé à hauteur de fesse sur le côté. Je me suis accroupie pour lui asséner des va et vient rapides et profonds. J’ai donné l’assaut final en me redressant soudainement pour l’enfoncer profond en moi.

Je me tortillais sur lui, puis j’ai passé ma main derrière pour lui caresser les testicules. Sa respiration est soudain devenue plus forte, haletante. Son corps a commencé à se contracter. J’ai alors accéléré le rythme et il a explosé tout au fond de moi. Dans le même temps, j’ai senti une chaleur envahir mon vagin et j’ai joui à mon tour.

Finalement, j’aime aussi ce sentiment de toute puissance, cette capacité à faire monter le désir jusqu’à ce qu’il devienne impérieux, puissant, violent ; la satisfaction intense de voir l’autre prendre son plaisir, de s’abandonner entre vos mains ; savoir repérer les gestes qui amplifient le plaisir ; garder le contrôle ; amener l’autre à la jouissance. 


mardi 20 mars 2012

J'ai fait...se masturber dans un TER


se masturber dans un train
Aujourd’hui je vais vous raconter un des nombreux défis lancé par MrX. Alors que nous étions à bord d’un TER qui nous ramenait chez nous, il me glisse au creux de l’oreille : « et si tu te masturbais ? ».

J’analyse la situation. Nous étions en pleine heure de pointe, autant dire que le train était bondé. J’étais assise côté fenêtre, situation tout de même plus discrète que côté passage. Je portais un jean qu’il allait falloir ouvrir.
Je décide de relever le défi. Me voilà donc en train de déboutonner mon pantalon et d’y glisser ma main. 

J’appuis ma tête contre le fauteuil. Je cale mon front contre la fenêtre. Je ferme les yeux pour explorer mes fantasmes. Au début, j’avais un peu de mal à me concentrer avec le brouhaha ambiant. Et puis les caresses aidant, j’ai plongé petit à petit dans mes fantasmes.

MrX me caressait la jambe, pendant que je poursuivais ma masturbation. Parfois il effleurait mon bras enfoui au fond de mon jean ou glissait ses doigts entre mes cuisses. Petit à petit, j’oubliais ce qui m’entourait pour ne me consacrer qu’à mon plaisir. Je sens que je mouille de plus en plus, par vague. Le plaisir est de plus en plus intense.

La jouissance arrive et me submerge, silencieuse. Des spasmes secouent mon ventre. MrX intensifie sa prise sur ma cuisse, me massant fort. Un sentiment d’abandon et de bien-être suit. J’ouvre les yeux, à nouveau consciente de ce qui m’entoure. Je regarde MrX et lui souris, ravie de cette expérience. 


jeudi 15 mars 2012

Comment je suis devenue libertine

libertine

Je ne suis pas devenue libertine du jour au lendemain. Je dirais même que de premier abord, ce n’était pas gagné. Il m’a fallu du temps et au final je ne retournerai en arrière pour rien au monde.

Les débuts


Un an ou 2 après notre rencontre, Mr X m’a très vite lancé des sortes de petits défis du genre, sortir en jupe sans culottes et/ou sans soutien-gorge, sortir avec des boules de Geisha ou l’œuf vibrant, faire des exhib’, me masturber en voiture de façon à ce que les routiers me voient…

Au début j’ai été un peu réticente : oh bah quand même !! Complexée et timide, comme beaucoup de femmes finalement, je n’osais pas, tout en sachant au fond de moi que ça m’exciterait à coup sûr. Ma résistance, un peu prude, s’est fendillée petit à petit pour rompre complètement et j’ai succombé aux appels de l’excitation. Ces petits jeux, de plus en plus osés m’ont mise en confiance et j’y ai pris de plus en plus de plaisir.

Le déclic


Il a eu lieu avec un petit événement qui s’est produit lors d’un séjour dans les Caraïbes. Nous nous étions isolés sur une petite plage déserte et sauvage. Nous avions dans l’idée de faire un peu de naturisme et il faut bien l’avouer aussi, un petit câlin en extérieur. Alors que nous étions allongés à l’ombre de palmiers, la main de MrX caressant mon entre-jambe, un homme est passé sur la plage. Il gardait ses yeux fixés dans notre direction, ralentissant au maximum sa progression dans le sable. Une fois qu’il nous a dépassés, il est revenu sur ses pas, le regard toujours dans notre direction. Il s’est finalement installé derrière un rocher, sans véritablement se cacher. Mr X m’a alors lancé un « on lui dit de venir ». A cette époque, je n’ai pas osée me lancer et j’ai décliné son offre. Autant dire qu’aujourd’hui, les choses se passeraient bien différemment.

Et là, force a été de me rendre à l’évidence : j’avais la chatte non pas humide mais trempée, inondée, submergée, remplie, débordante… bref j’avais aimé. J’avais aimé qu’il nous surprenne. J’avais aimé qu’il m’observe. J’avais aimé l’éventualité qu’il puisse participer. J’avais aimé cette situation.

Mais l’angoisse de franchir le pas a été la plus forte. Au moment où  MrX m’a proposé de le faire venir, une sorte de panique m’a envahie, une boule est venue me nouer la gorge et je n’ai pas pu. C’était trop soudain, je ne pouvais pas faire tomber le masque aussi rapidement. Il me fallait du temps.

Dépasser les tabous


Pourtant, cet événement m’a permis de réaliser que je pouvais aller plus loin. Il me fallait juste un peu de courage pour oser affronter qui j’étais et surtout l’accepter. J’ai appris à dépasser mes interdits et à penser avant tout au plaisir. Alors nous avons poursuivi en franchissant d’autres étapes comme des ébats en extérieur, la découverte des sites de rencontres libertines, les visios puis les trios sont venus… Les choses se sont donc faites par étapes sans que jamais je ne me sente acculée.

Aujourd’hui, je nous considère comme libertins. Non pas parce que nous avons fait entrer d’autres personnes dans notre sexualité mais plutôt parce que nous mettons à profit les occasions qui se présentent à nous. C’est une sorte de jeu. En général, c’est Mr X qui prend les devants car il a beaucoup d’imagination. Il entrouvre la porte et moi je la franchis.


vendredi 2 mars 2012

Trio, celui qui avait été le premier

1er trio


Nous avions pris contact avec lui sur un site libertin vers la fin juillet. Nous avons fait une visio hot très excitante. Puis les vacances approchant, nous avons pris rendez-vous pour le premier week-end de septembre. Nous avons mis les vacances à profit pour des échanges de sms chauds façon sexting. Du coup le fameux week-end, nous étions tous les trois bien excités.

Le jour J, apprêtée, sexy, je me rends à la gare, notre lieu de rendez-vous, avec MrX. Pendant le trajet en voiture, un doute s’est un peu installé. Non pas sur nos motivations, mais plutôt sur le fait qu’il parcourait 500km pour « tirer un coup ». Alors serait-il là ? Et bien oui il était bien au rendez-vous. Il nous a avoué avoir eu la même appréhension.

J’avais soigneusement évité de penser à cette rencontre pendant les semaines et surtout les jours qui l’ont précédée. Je ne voulais pas angoisser et hésiter au dernier moment. Je m’étonnais d’être plutôt calme et déterminée, sans l’ombre d’une appréhension. Je ne m’étais pas mise de pression, j’étais désormais prête à franchir le pas.

Nous faisons un peu plus connaissance sur le chemin de la maison. Après avoir bu l’apéritif, nous avons déjeuné. Puis vers à la fin du repas, MrX m’a demandé de lui montrer ma poitrine car c’est ce qu’il attendait de toucher avec impatience. J’ai sorti un sein et me suis approchée de lui. Nous n’osions pas nous regarder. Quand il a posé sa main sur un de mes seins, avec douceur, le touchant à peine, j’ai cru qu’il allait tomber, inanimé. J’ai vu son érection quasi immédiate à travers son pantalon.

Moi, ça m’a fait un peu bizarre d’offrir mon sein à un homme que je ne connaissais pas et surtout qu’il réagisse avec autant de vigueur. Je ne pensais pas susciter autant d’envie chez un homme qui ne m’aurait même pas remarqué s’il m’avait croisée dans la rue et que je n’aurais moi-même très probablement même pas regardé. J’ai eu une très légère appréhension, furtive en voyant sa main approcher. Mais cette sensation a été vite balayée par une autre beaucoup plus plaisante cette fois, lorsqu’il m’a effleurée.

Nous avons ensuite terminé notre repas, puis nous sommes passés aux choses sérieuses si je puis dire. Les corps se sont mêlés, ma bouche, ma chatte ont subi les assauts de leurs 2 queues. On a testé différentes positions, combinaisons. On a fait des pauses et on a remis ça trois fois dans l’après-midi. Nous avons fini la journée fatigués, épuisés, courbaturés mais repus de sexe. Et cette sensation là est vraiment puissante.


mardi 28 février 2012

Trios : mon témoignage sur Roomantic

Aujourd'hui je vous propose de découvrir mon témoignage sur le site Roomantic. Roomantic est un site créé pour les femmes et dédié à la sexualité et tout ce qui tourne autour.
Je parle du triolisme et de mon parcours.

J'espère que mon témoignage permettra aux indécis-indécises (comme j'ai pu l'être) de franchir le pas et de donner des idées à tous les autres!

Un grand merci à Roomantic et tout particulièrement à Giulia qui m'ont laissé carte blanche, sans oublier mon partenaire et conjoint sans qui toutes ces plaisirs ne seraient pas possibles.


Bonne lecture coquine.


Pour tout savoir de la sexualité féminine www.roomantic.fr



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...